Canons à neige aux Estables ?

9 02 2008

Quel avenir pour la station des Estables ? Quelle station pour l’avenir des Estables ?

descente.jpg

Si l’enneigement aux Estables permet généralement l’ouverture de la zone nordique (ski fond, raquette, chien de traîneau) et du spot de snow kite de décembre à mars ; il n’en est pas de même pour la station de ski de descente…

Comme chaque hiver ou l’enneigement se fait attendre ; se pose alors, (notamment pour les professionnels du tourisme), la question de l’installation de canons à neige afin de «  garantir  » aux vacanciers l’ouverture de la station. En tant que professionnel du tourisme, tentons de rester objectif…

Premier constat, l’ouverture des pistes de ski de descente attire énormément de monde sur le village (en week-end uniquement et selon les conditions météo). Il s’agit essentiellement d’une clientèle de proximité (le Puy en Velay). Cette fréquentation a évidemment des répercutions sur l’activité économique du village (et sur la vie de ses habitants). La station est donc pour certains professionnels (loueurs de matériel, moniteurs de ski, …) un enjeu important, son fonctionnement génère par ailleurs plusieurs emplois…

Dans ce contexte l’enneigement «  artificiel  » apparaît comme LA solution aux éventuelles problèmes d’enneigement…

Or les canons à neige consomment beaucoup d’eau ; d’autre part, ils ne peuvent fonctionner que par des températures inférieur à -5°C et les hivers sans neige sont généralement très doux…La commune des Estables dispose-t-elle de réserves en eau suffisante sans mettre à mal l’agriculture ? Les canons à neige pourront-ils fonctionner lorsque la station en a véritablement besoin ?

A ces deux questions d’ordre technique (pour lesquels personne n’est véritablement en mesure de répondre), se «  cache  » une question plus politique… Quel avenir souhaite-t-on pour la station des Estables ?

La saison hivernale est pour de nombreux commerces vitale. La fermeture de la station serai une catastrophe pour l’économie du village ; elle n’est donc pas envisageable. La question mérite donc d’être reformulée : Quelle station souhaite-t-on pour l’avenir des Estables ?

L’activité touristique hivernale des Estables ne dépend heureusement pas uniquement, de l’ouverture ou non de la station. En effet la station a su jouer de ses atouts en développant d’autres activités hivernales en marge du ski de descente : ski fond, raquette, chien de traîneau, snow kite, pistes de luge. Moins tributaires de l’enneigement, toutes ces activités correspondent bien à l’esprit nordique, authentique et familiale des Estables.

Si chacun sait que les pistes des Estables ne rivaliseront jamais avec celles des stations des Alpes ; l’activité ski de descente en s’adressant aux débutants (enfants), complète parfaitement le panel d’activités neiges proposé aux Estables et entretien l’image d’une station familiale.

Il apparaît donc indispensable de trouver une solution avec ou sans canons à neige (stockage de neige) afin de «  garantir  » un enneigement minimum pour l’apprentissage du ski de descente(débutants, enfants)…

De nombreux clients fidèles ont appris à skier aux Estables il y a une 30ène d’année…, et ils reviennent encore aujourd’hui…

La station des Estables est importante dans les sens ou l’on y apprend à skier, mais l’on y apprend surtout à AIMER Les Estables…

Vos commentaires, avis et réactions…

Pour ou contre les canons à neige ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...


Actions

Informations



40 réponses à “Canons à neige aux Estables ?”

  1. 20 02 2009
    Maxens Shine (18:49:50) :

    Pour information, il faut savoir que la neige artificielle, fabriquée avec des eaux chargées en nutriments et en matière organique, déséquilibre les sols. L’utilisation d’additifs chimiques, destinés à favoriser la cristallisation, ajoute à la pollution. Enfin, plus compacte que la neige naturelle, la neige artificielle fond plus tard, affectant l’agriculture pastorale (prairies plus tardives), mais profitant aux stations de ski.

    Alors si vous souhaitez transformer le Mezenc en Courchevel, continuez !
    Le Mezenc sauvage , c est ce que viennent chercher les amoureux de cet espace préservé … si certains sont tentés par une betonnisation du Mezenc, je leur propose d aller dans les Alpes ( Val thorens, Tignes)…vous verrez ca vous plaira …c est splendide !

  2. 20 02 2009
    Jean landel (18:50:36) :

    Pour information, il faut savoir que la neige artificielle, fabriquée avec des eaux chargées en nutriments et en matière organique, déséquilibre les sols. L’utilisation d’additifs chimiques, destinés à favoriser la cristallisation, ajoute à la pollution. Enfin, plus compacte que la neige naturelle, la neige artificielle fond plus tard, affectant l’agriculture pastorale (prairies plus tardives), mais profitant aux stations de ski.

    Alors si vous souhaitez transformer le Mezenc en Courchevel, continuez !
    Le Mezenc sauvage , c est ce que viennent chercher les amoureux de cet espace préservé … si certains sont tentés par une betonnisation du Mezenc, je leur propose d aller dans les Alpes ( Val thorens, Tignes)…vous verrez ca vous plaira …c est splendide !

  3. 23 02 2009
    jean (09:25:34) :

    désolé pour tous les écologistes certainement bien intentionnés mais il suffit d’être un acteur de la montagne pour savoir que le snowmax (additifs) n’est plus utilisé en France, de plus on ne dis pas neige artificielle mais neige de culture!

  4. 4 03 2009
    nicolas (18:25:44) :

    Je ne comprends pas que les personnes qui ne connaissent rien à la neige de culture puissent affirmer des choses pareilles.
    alors pour une mise au point : la neige de culture est fabriquée àvec de l’eau et de l’air C’EST TOUT.
    L’eau est déverssé sur le meme versant lors de la fonte et à part la consommation electrique des enneigeurs je ne vois pas ou se trouve la polution.
    Possédant un canon à neige ( le seul de la haute-loire )je pense etre assez connaisseur pour affirmer ce que j’avance
    Mon avis sur l’avenir de la station : je suis persuadé qu’il ne peut se faire sans enneigeurs

  5. 19 03 2009
    jean (11:50:23) :

    Info SNTF :
    La neige de culture, c’est de l’eau, de l’air et c’est tout ! Elle est issue d’un procédé purement mécanique qui consiste à envoyer de l’eau
    sous pression dans un réseau d’enneigeurs (communément appelés « canons à neige ») répartis sur le domaine skiable. Cette eau,
    tout simplement brumisée par l’enneigeur dans un air ambiant inférieur à 0°C, gèle instantanément : les gouttelettes d’eau devenant
    ainsi cristaux de neige, tout naturellement ! » explique Françoise Dinger, Expert-consultant et ex-ingénieur de recherche au Cemagref.
    Ainsi, aucun produit chimique(1) n’intervient dans le cycle de la neige de culture qui ne contient que de l’eau. De plus, toute l’eau est restituée
    à la nature(2) sans qu’aucun traitement soit nécessaire (à la différence des eaux usées, dont le traitement est coûteux et environnementalement très impactant).
    La neige de culture, même si elle est marginale par rapport aux volumes de neige atmosphérique, est primordiale pour les skieurs. Elle offre
    un réel confort dans la pratique des sports de glisse et garantit de pouvoir profiter au mieux des domaines skiables, comme de minimiser le risque d’accident. De manière générale, la neige de culture réduit l’aléa climatique, inhérent à toutes les activités de plein air. Le résultat : des journées
    de ski réussies pour tous et pendant toute la durée de la saison.

    1. En France, la neige de culture résulte d’un processus tout à fait naturel qui ne fait intervenir aucun agent chimique (ni azote, ni Snomax, ni aucun autre adjuvant d’aucune sorte).

    2. L’eau qui provient des captages et des retenues d’altitude n’est pas traitée. Les Agences de l’Eau distinguent le prélèvement d’eau de la consommation d’eau. Dans le cas de la neige de culture, il s’agit d’un prélèvement temporaire et non d’une consommation. En effet, l’eau empruntée est restituée au milieu naturel principalement sous forme liquide à la fonte des neiges par infiltration des sols (70 à 90%), et alternativement sous forme de vapeur d’eau par évaporation (10 à 30%).

  6. 25 04 2009
    guy (20:01:29) :

    je ne suis pas skieur
    j’aime la naige et ne pratique que la balade en raquette
    mais je pense à ce que j’aurai pu faire si j’avais apris à skier aux estables

    je pense que les enfants de familles modestes ou de familles n’aimant pas spécialement la neige porraient découvrir aux estables (ce monde merveilleux qu’est le monde de la naige) au moindre coût écologique en CO2 (pas de transport vers les Alpes)
    les enfants découvrent tous les sports dans leur commune et pourquoi pas les sports de la neige? peut être que le financement doit être réparti sur le département.

  7. 23 06 2009
    thibaut (17:33:54) :

    L’eau est utilisé pur donc il n’y aucun ajout de nutriments ou matière organique. S’il ils sont déjà présent dans l’eau ça veut dire que la neige pollue, non faut y arrêter, un canon à neige ne pollue pas.
    L’eau très présente en montagne est facile à transporté et ne constitue pas de pollution, l’électricité provient de centrales hydroélectrique qui ne pollue pas !!!!!!
    Et je le répète ce n’est QUE DE L’EAU ET DE L’AIR.

  8. 26 10 2009
    mutuelle (16:31:57) :

    L’eau est déverssé sur le meme versant lors de la fonte et à part la consommation electrique des enneigeurs je ne vois pas ou se trouve la polution.

  9. 15 12 2009
    Jeanne Gaillard (14:31:40) :

    Je suis étonné de voir que les Estables envisage de mettre des canons à neige…Le mezenc est un site naturel remarquable et il est étonnant de voir des gens qui n’habitent surement pas les Estables défendre de tel projet.
    Shine et Landel ont tout a fait raison de dire que si le Mezenc part sur des projets de neige artificiel..c est la porte ouverte à l’industrialisation de la montagne..comme on le voit dans les Alpes.( Canons à neige = plus de monde = plus de parking = plus de voitures = plus de pollutions, …)
    Je pense que Thilbault et Guy n’ont jamais du aller en vacances dans les grandes stations alpines …Avant de vous prononcer sur ce sujet, vous devriez voyager un petit peu Messieurs…

  10. 21 12 2009
    germaine (22:27:34) :

    Le beau temp arrive: la pluie! Chouette

  11. 22 12 2009
    didou (09:46:55) :

    Pour info ce débat sur d’éventuels canons à neige aux Estables est aussi évoqué ici http://www.skipass.com/forums/enmontagne/stations_ski_france/massif_central/forum.html

    Pour répondre à Jeanne, je connais parfaitement le plateau (c’est mon bercail) et je pratique avec passion toutes les formes de ski, j’ai d’ailleurs appris le ski alpin aux Estables. Je ne crois pas que le « côté naturel » du Mézenc soit remis en cause par l’installation de quelques canons à neige (il fait distinguer la mise en place d’une vingtaine de canons par rapport aux 300 de Super Besse par exemple).

    En revanche, comme on peut le constater depuis le début des vacances de noël, ils manquent cruellement pour permettre la pratique du ski alpin alors qu’ils ont sauvé la mise de nombreuses stations de moyenne montagne dans le Massif central et ailleurs…

    Certes, cela ne résoudra pas tous les problèmes: il faut repenser l’orientation des pistes, améliorer leur entretien, revoir la gestion du site… mais rejeter à priori cette idée serait une erreur: dans les Alpes, il y a aussi de petites stations villages non défigurées par le béton( pourquoi toujours citer Val Thorens ou Tignes?) et qui ont pourtant recours à l’appoint indispensable que représente la neige de culture, ce qui permet de pérenniser la pratique du ski alpin et de dynamiser l’ensemble des activités de la station.

    Pour le reste , couvrir la montagne de centaines de canons jusqu’à plus de 2500m d’alt me paraît une erreur mais reconnaissons que nous en sommes très loin et qu’une solution intermédiaire peut et doit être trouvée…

  12. 31 12 2009
    fred esperou 365 (14:58:16) :

    bonjour messieur, j’ai un point de vue qui rejoint tout le monde,premierement dire que la neige de culture n’est pas polluante est faux les eaux projeté sur les pistes sont chargé de nutriment organique,maintenant dire qu’elle a une grande influence sur les sols ? non ,les canons a neige sont tout simplement obligatoire pour les estables néanmoin le domaine de ski alpin tire de gros defaut a savoir pour commencer l’orientation des pistes sud ,ensuite la mise de canons engendre un grand investissement et quand on voit le deficit cronique de la station sa me paret difficile a croire et surtout a mettre en oeuvre d’ordre bvudgetaire….c bien domage mais il me semble que seul le ski de fond a un avenir au estables ,le ski de piste disparaitra ineluctablement du paysage cela me parait évident comme d’ailleur bon nombre de station exposé sud….

  13. 3 01 2010
    MICHEL (15:21:32) :

    Il parait que la planète se réchauffe…
    Il faudrait peut être arrêter de jouer avec le feu…
    Et anticiper une reconversion, plutôt que de s’obstiner sur l’or blanc et la RENTABILITE. Le monde n’est pas une vache à lait….C’est une vache à vie..
    Il faut arrêter de porter des oeuillères…..
    Ils seront beaux, dans 15 ans, vos canons, au milieu du sable(c’est une image, pour ceux et celles qui prendraient ca au premier degré)….
    Non mais sans blagues, on n’est pas à DUBAÏ……

    On croit rêver, on coupe la branche sur laquelle on est….
    Ce qui me déplaît dans tout ça, c’est que ce sont les locaux qui en patiront les premiers(enfin, pas tous..)…Prêts à investir plus que de raison pour satisfaire les désirs de ces chers touristes qui, de toutes façons, viendront…neige ou pas…..ce pays ne se résume heureusement pas à quelques flocons…..Les loueurs de skis, les emplois des pisteurs, moniteurs, dameurs, etc..dépendent effectivement de ces trois flocons…
    Mais quelle obstination aveugle………Canons ou pas, il n’y en aura plus, de neige….il faut s’y préparer tout de suite et se dire que quand on peut ouvrir, aujourd’hui, c’est du BONUS…
    Il est possible que des canons enlève une épine du pied à certains pour quelques années….c’est un fait, mais cela ne sera pas viable éternellement, c’est OBLIGE tout se réchauffe..
    Et vouloir à tout prix continuer n’est pas la preuve la plus flagrante d’ouverture d’esprit…
    A bon entendeur, salut..

  14. 5 01 2010
    christophe de chalmazel (15:03:02) :

    l’avenir des éstables passe par la mise en place d’enneigeurs et donc d’une toute petite retenu d’eau…….de + c’est 100% bio contrairement a ce que pense les écolos/bourgeois de la taxes carbonnes pour les pauvres…………meme avec une quarantaine de canons,les éstables ne ressemblerons jamais a courchevel! soyez sérieux les BOBO! il n’y aura jamais foulle comme a super-besse! cela permettera de péréniser l’emploi saisonnier des gens (commerçant,artisans,agriculteur/percheman etc…) et donc de maintenir en vie ce beau village…….;d’ailleur les éstables est la seul station-village du massif central!
    l’ouverture de pistes de descente + au nord serait envisageable si le conseil générale devient le gérant en 2010!

  15. 9 01 2010
    didou (09:57:05) :

    Eh ben dîtes donc, ça s’anime sur ce forum, c’est bon signe…

    Je ne suis pas sûr que les oeillères soient toujours là où on le pense: comparer les Estables à Dubaï, même si c’est une image, il fallait quand même oser!! Je n’avais jamais pensé que le clocher du village soit un jour en concurrence avec la Burj Khalifa de cet émirat, le plus haut gratte-ciel du monde :-)

    Sur la question du réchauffement, il ne s’agit pas de nier cette réalité mais de la nuancer: dans notre région, ce qui prédomine c’est la variabilité de l’enneigement d’un hiver sur l’autre, si l’on prend les dernières années, on a eu 2005 et 2006 très bons hivers, 2007 très mauvais, 2008 moyen, 2009 exceptionnel… Les années 2000 seront au final un peu plus enneigées que les années 90, cela ne remet pas en cause le réchauffement global mais cela montre qu’il faut faire très attention avant d’en tirer la conclusion que le ski soit définitivement enterré dans notre région…

    A propos du Massif central, si l’on se réfère à l’enneigement naturel moyen: les secteurs les plus enneigés sont les monts du Forez , le Mézenc, les monts du cantal et le Sancy avec un petit avantage pour ce dernier; toutes les stations de ski de ces zones sont équipées en enneigeurs et même dans des stations où l’enneigement naturel est inférieur comme dans les Cévennes, par exemple à la Croix de Bauzon..il y a une seule exception: les Estables. C’est quand même assez incroyable de se dire qu’à la fin des dernières vacances, les gamins qui avaient pris des cours de ski aux Estables devaient se rendre à la Croix de Bauzon à 1h15 de route…!!

    L’exemple de chalmazel est intéressant: l’enneigement n’y est pas supérieur aux Estables, c’était une station de ski moribonde dans les années 90 quand le conseil général de la Loire a repris en mains son fonctionnement, décidant d’investir pour l’avenir avec des canons à neige mais pas seulement(nouvelles remontées , entretien des pistes, communication…).Aujourd’hui c’est une petite station dynamique qui fait le bonheur des habitants de la Loire et qui évite des flux de skieurs et de voitures importants en direction des Alpes (il faudrait étudier de près le bilan carbone de l’opération avant de hurler avec les loups)

    Quant au « gouffre financier » que représenterait cette opération, il faut le mettre en perspective: tout équipement sportif est structurellement déficitaire que ce soient les piscines (il me semble qu’il y a un très gros projet dans le département…) les stades ou les gymnases mais c’est un service supplémentaire qui est proposé à la population locale et aux scolaires qui pour la majorité n’auront pas les moyens financiers de se payer un séjour de sports d’hiver dans les Alpes.

    Pour toutes ces raisons, je ne serais pas aussi catégorique que certains messages et je pense qu’un équipement raisonné permettant d’assurer l’enneigement sur 3 ou 4 pistes (et non pas 20 ou 30!)ne doit pas être écarté des projets pour la station.

  16. 9 01 2010
    Drarik (13:26:55) :

    Bonjour à vous,

    Avant de débattre de canons à neige, faisons les choses dans l’ordre, et posons nous la question de savoir si l’on veut conserver une station de ski aux estables.

    Si oui, malheureusement il faudra investir obligatoirement dans des canons à neige. C’est Météo France qui le recommande aux stations de moyenne montagne pour pérenniser leur activité pour les prochaines décennies. Réchauffement climatique oblige (la planète s’est réchauffée de 0,7°C entre 1900-2000).

    Si non, alors pourquoi débattre d’un sujet qui n’aurait pas lieu d’être. La station se laissera mourir et fermera quand le déficit sera trop lourd à subventionner.

    L’avenir de la station de ski passera obligatoirement par les canons, ou fermera ses pistes.

    Alors vivement que la station soit gérée par des personnes intéressées, et qui puissent faire vivre cette activité qui selon moi est un symbole pour un village comme les Estables.

  17. 10 01 2010
    Ersnest (22:32:46) :

    A la lecture de certains de ces commentaires, je pense qu’ils manquent un peu d’objectivité et me semblent bien peu fondés.
    En vivant sur le Mézenc, en travaillant avec le tourisme, en ayant le retour de toutes ces personnes qui viennent en vacances chez nous, vous n’auriez certainement pas écrits les mêmes propos.
    Pour ceux qui parlent de grosses stations, qu’ils doivent connaitre par ailleurs, j’aimerai vous dire que beaucoup de personnes malheureusement n’y ont pas accès de par leur prix exorbitant !
    En ce qui concerne le climat, nous y sommes tous sensibilisés. De la à dire que demain il n’y aura plus de neige ça reste à voir !
    Amoureux du Massif du Mézenc, soyez conciliant avec ceux qui pensent à un projet raisonné appuyé sur une étude approfondie et qui ne vise en aucun cas à défigurer le Mézenc et la station des Estables.
    Beaucoup d’entre vous aime ce site protégé, et rassurez vous j’en suis un fervent défenseur et j’aime à le faire partager. Mais n’oubliez pas que la majorité des gens qui viennent chez nous n’ont que des petits budgets et ne s’offriront probablement jamais les Alpes. Alors pourquoi ne pourrions-nous pas leur offrir quelques joies de la glisse à leurs enfants sur quelques pentes enneigées ?
    Notre station fête cette année son cinquantième anniversaire. Elle n’a jamais été une grosse station mais a toujours su rester et restera accueillante et conviviale. Elle a toujours été soutenue par nos élus en particulier pour ne pas le citer Gérard ROCHE.
    Notre station (la seule de notre département) doit continuer à vivre avec toute l’économie qu’elle engendre et s’il le faut avec des canons à neige…

  18. 11 01 2010
    MICHEL (09:20:22) :

    Effectivement…
    La réelle question ne devrait pas avoir comme centre la zone nordique du MEZENC…mais nous…
    Je m’explique:
    Qu’est-ce que NOUS, on veut faire….vaste débât qui n’aura jamais de finalité.

    Finalement la neige à canons aurait peut-être un intérêt écologique…. »cantonner la plus importante masse d’humains aux pistes…et peut être laisser le reste …comment pourrait-on dire…tranquille ? »
    Bienheureux que le village des estables soit vivant comme aujourd’hui…et qu’en même temps on puisse s’y isoler en certains lieux privilégiés.

    Mais toujours tres tres méfiant et impuissant devant les moyens de l’activité humaine…..et ses intérêts…

  19. 11 01 2010
    Montfol (23:07:29) :

    La station des Estables propose aujourd’hui une palette variée de loisirs de neige. Le ski alpin, sans primer sur les autres activités, constitue toutefois l’élément phare d’une station de sport d’hiver. Aux Estables, cela est d’autant plus vrai que le front de neige est intégré au village, ce qui fait d’ailleurs de ce dernier un vrai petit village station. Voulons nous conserver un village vivant arpentés par les skieurs impatients d’aller à la rencontre de la neige sur les pentes de l’Alambre ? Il convient de ne pas non plus négliger l’impact économique de tout l’activité induite par le ski alpin.

    Par ailleurs, il s’agit de la seule station de la Haute Loire, à une altitude tout à fait comparable à ses consœurs du massif central. Ce serait quand même bien malheureux qu’un département de moyenne montagne comme le 43 soit, à terme, dépourvu d’activité alpine.

    A l’échelle de la collectivité départementale, on est en droit de penser qu’un investissement en neige de culture sur les Estables est un risque acceptable. L’Ardèche l’a fait à la Croix de Bauzon, la Loire à Chalmazel, le Gard à l’Aigoual… Pourquoi pas la Haute Loire?

    Il me semble important de conserver l’accès aux pistes au niveau du village, c’est toute la singularité du domaine establain. Pour cela, il convient de garantir l’enneigement de la piste verte y attenant. Cela est primordial pour assurer l’accès au haut du domaine. Compte tenu de son exposition, la seule solution est la neige de culture, neige très dense qui résiste fort bien au soleil et au redoux.

    En outre, cela assurerait aux altiligériens (les plus jeunes en particulier) et aux touristes de pouvoir goûter un tant soit peu au ski alpin les mauvaises années.

    En conclusion, la Haute Loire, département de moyenne montagne, doit conserver à l’aune des départements limitrophes une offre en ski alpin.
    Cela par souci d’offrir aux altiligériens des loisirs d’hiver de proximité ainsi que de pérenniser le dynamisme du plus haut village du massif central : Les Estables.

  20. 8 03 2010
    Francoise Belgarde (13:00:24) :

    Etonnant ces commentaires qui défendent le canon à neige.
    Je crois que les fervents défenseurs de la neige de culture n ont toujours pas compris que les gens qui venaient au Mezenc, n’étaient pas conditionnés par la neige mais par la beauté du site naturel.
    Qu il y est de la neige ou non, je viens au Mezenc. Car si il n y a pas de neige, moi et ma famille venont faire une randonnée ou meme apprécié ce calme.
    Ne nous trompons pas de débat et surtout ne répétons pas ce qui a été fait dans les Alpes c’est à dire : plus de neige, plus de touristes, plus d’infrastructures, plus de voitures, plus de parking, plus de bruit…conséquence une destruction irremediable du site naturel.
    PS : Pour la personne qui affirme que le ski est un luxe dans les alpes, il n a jamais du y aller car aujourd hui on trouve justement une pletord d ‘offre pour skier dans les alpes a un tarif low cost ..dans des stations usines. Il est temps de comprendre que les Estables doivent évoluer vers un tourisme vers haut ( qualitatif, proche de la nature et famillial, à taille humaine) et non l’inverse.
    Cdlt,

  21. 12 03 2010
    Romain Gouyet (23:07:55) :

    La planète se réchauffe, si on veut… En attendant, vu l’hiver qu’on a eu pour l’instant, on a pas à se plaindre ! La neige est au rendez-vous ! Le réchauffement nous fait peur mais nous a-t’il autant gêné que ça ? Pour les années futures je ne sais pas mais ne nous affolons pas non plus. C’est un réchauffement global. Avec un peu de chance ce sera l’inverse chez nous !!! Positivons !

  22. 27 03 2010
    didou (17:22:17) :

    Que Françoise ne soit pas conditionnée par la neige et qu’elle apprécie avant tout « la beauté du site naturel », nous en sommes très heureux pour elle et sa famille. Cependant il faut essayer de dépasser sa vision personnelle: beaucoup de ces familles qui viennent séjourner aux Estables pratiquent effectivement plusieurs activités, mais en hiver le ski reste la motivation principale. Les vacanciers de février surtout les enfants étaient ravis des descentes en ski alpin (un peu moins de la queue aux TK ;) ), ils reviendront certainement. On ne peut pas en dire autant pour ceux qui ont séjourné entre noël et le jour de l’an…

    Quant au « tarif low cost » qui permettrait de séjourner dans les Alpes: outre le fait que je trouve un peu condescendant ce genre de réaction pour les gens du cru qui de toute évidence ne sortent jamais de chez eux :-) , il faudra nous donner les adresses en haute saison d’hiver pendant les vacances scolaires de noël ou de février car reconnaisons que le prix des locations et des forfaits ne sont pas accessibles à toutes les bourses: des opportunités existent c’est vrai, mais hors vacances scolaires ou en fin de saison.

    Pour revenir au sujet: on peut considérer que la neige de culture ne doit pas être un tabou, le sujet doit être étudié comme d’autres aspects qui permettraient d’améliorer la pratique du ski aux estables. On doit pouvoir aborder cette question sans être immédiatement caricaturé comme les affreux méchants qui veulent détruire la nature intacte…tout en étant conscient qu’il n’y a pas de recette miracle.

  23. 27 03 2010
    vivarais42 (21:53:45) :

    moi je pense qu’il faut couper la poire en 2 entre le « tout écolo »(arretez de respirer vous rejeter du CO2) et une fuite en avant sur l’enneigement artificiel……..moi n’étant pas de la région, j’ai toujours entendu parler des « estables » pour le ski en général et l’alpin en particulier…….le jour ou les « estables et la haute loire » renonçeront aux ski alpin…….. c’est une partie d’une vitrine et donc de l’activité local qui s’écroulera »,déja les micro-stations(st-eulalie,areilladou,et j’en passe) ont mis la clée sous la porte…….moi étant ouvrier ,il me revient beaucoup moins chère de skier dans le massif central que d’aller emcombrer les autoroutes des vallées alpines, qui une fois payé,l’essence,le péage,le forfait et l’hébergement à un bilan carbone tres mauvais……….ainsi qu’économique……les estables ont apris à une génération de « fils de paysans et d’ouvriers » ce qu’etait les plaisirs des sports d’hivers à moindre couts,sans parler des jeunes du puy qui viennent skier une apres-midi aux estables……
    les « vrais écolos » savent tres bien qu’une dizaines de canons aux pieds des pistes est beaucoup plus écologique que de mettre les travailleurs locaux au chomage et d’envoyer les « alti-ligériens » saturer les autoroutes..(penser global,agir local)…….
    pour ce qu’il sagit de préserver le calme et la pleinitude du site,il vous reste tout le reste du plateau et plein d’endroits inexplorés….
    le réchauffement climatique n’étant pas « linéaire »,il y aura forcément des saisons « sans »……donc……..

  24. 28 03 2010
    Drarik (09:21:41) :

    Les canons à neige aux Estables ne concurrenceront jamais les Alpes lol.
    Tout ce que l’on veut c’est de pouvoir au moins skier de noël jusqu’à fin mars.
    C’est à cela que pourraient servir les canons, assurer une ouverture continue de la station sur la période hivernale.
    Françoise, ma venue aux Estables en hiver dépend uniquement de la neige :o )

    Amis skieur, à l’année prochaine.

  25. 28 03 2010
    Snowman (17:38:55) :

    Quelques points importants :

    -> Le paysage actuel du Mézenc n’est pas naturel, il a été fortement modelé par l’homme (déboisement, assèchement des prairies etc…). Ce travail continue encore aujourd’hui (les pierres sont enlevés pour permettre aux champs d’être fauchés par le tracteur)

    -> Le domaine alpin des Estables représente un pourcentage minime du territoire de la commune

    -> Les canons à neige ne polluent pas et représentent une empreinte écologique moindre que la construction d’habitations et/ou de bâtiments agricoles

    -> La station des Estables est une des seules de France à ne pas entretenir ses pistes l’été (ramassage des rochers/cailloux, coupe des genêts et autres sapins). Les pistes d’une station fermée depuis 20 ans paraissent mieux entretenues que celles des Estables

    -> Le village des Estables gagne chaque année des habitants, cela tient pour beaucoup au caractère vivant du village (commerces et tourisme), la saison d’hiver représente une part importante de l’économie des professionnels et plus globalement du rayonnement de toute la région du Mézenc

    -> La gestion par la Communauté de Communes est une aberration, la plupart des habitants de la CC se fichent éperdument du ski et plus globalement de toutes les activités liés à la neige (monde agricole qui voit la neige seulement comme une contrainte). Cela se ressent directement sur la gestion (mauvaise) de la station.

    Les choses qui pourraient être faites au administratif

    -> Passer la gestion au département ou à un exploitant privé

    -> Réduire et professionnaliser le personnel

    -> Mettre en place des buts chiffrés pour les cinq années à venir (politique de rentabilité)

    Les choses qui devraient être faîtes au niveau des infrastructures / pistes

    -> Entretenir les pistes l’été (enlever les cailloux/pierres, couper les arbres, remblayer les trous)

    -> Vérifier le bon fonctionnement du matériel à l’automne, ne pas attendre le 15 Décembre pour mettre en place les perches et effectuer des réparations sur les téléskis

    -> Reflechir sur un positionnement adéquat des filets à neige, créer des zones d’accumulation en bordure des pistes. Grosso modo utiliser au maximum le vent (qui peut être un allié très important pour le domaine)

    -> Damer correctement les pistes et bouchant les trous quand ceux-ci apparaissent

    -> Investir dans un nouveau téléski sur le bas, les pannes à répétition ne sont pas tolérables

    -> Mettre en place quelques canons à neige sur le bas du domaine et le bas des téléskis du haut pour assurer le minimum syndical.

  26. 1 04 2010
    Gentiane (11:12:29) :

    Intéressant le forum sur les canons à neige. Les avis sont bien partagés. Qui a raison ?
    Défendre le Mézenc sauvage, naturel, emblématique, disent certains.
    Pas si naturel dit le dernier puisqu’on a enlevé les pierres des champs.
    Ces champs là, les meilleures pistes entretenues gratuitement par les paysans.
    Je remarque : ces défenseurs c’est selon ce qui les arrange.

    Neige de culture ou artificielle. Le résultat… rien que l’avenir des Estables, et l’avenir des autres villages ?
    Ils ont aussi le droit de se développer et le Département doit aussi les aider.
    Faire payer au Département, c’est-à-dire tout le monde, pour le plaisir de quelques uns. Faut partager l’argent.

    Invoquer le plaisir des enfants, des altiligériens, des vacanciers qui ne pourraient pas se payer les Alpes est un sentiment louable.

    Mais reconnaissons que le ski aux Estables est une affaire juteuse pour seulement quelques-uns et n’en faisons pas une nécessité sociale.

    J’ai rencontré récemment des scientifiques qui explorent une autre méthode, plus écolo que les canons. Faire tomber la neige dans des points précis à la demande.
    Cela m’a remis en mémoire des essais datant d’une quarantaine d’années. Ces essais concernaient la protection contre les grêles dévastatrices de cultures.

    A cette époque, le projet consistait en l’installation de petites rampes de lancement de fusée pour faire dissoudre la grêle avant qu’elle tombe.

    Pour la neige, le système serait inversé. Faire tomber la pluie en neige avec possibilité de la diriger vers des sites désirés.
    J’ai évoqué avec eux certaines chutes de neiges bizarres datant de quelques années, ils ont souris, je me doute qu’ils n’étaient pas étrangers à l’affaire.

    Et penser aussi qu’il n’y a pas si longtemps, on sonnait les cloches pour faire fuir la grêle, on a même du arrêter, puisque personne n’en voulait. Preuve que ça marchait.

    Alors si toutes les cloches des alentours se mettaient à sonner pour nous en ramener au maximum (de la neige), les deux méthodes jumelées, des fois que ça marche…

    Sûr que les communes voisines seraient d’accord de se débarrasser de cet encombrant problème.

    Patience, avec l’évolution des techniques et tous ces gens qui ont pleins d’idées avec ceux qui ont du fric, on devrait y arriver…

    Je crois que la station des Estables a l’homme des neiges qui lui manquait, il a tout compris, il sait tout ce qu’il faut faire, alors qu’est ce qu’elle attend pour lui filer le bébé ?

  27. 1 04 2010
    Marie-Edith SANIAL (14:27:52) :

    J’ai bien un avis perso sur les enneigeurs mais il est plus lié à des sensibilités personnelles (côté irrationnel) et à des intuitions. Je ne suis pas butée sur mes positions et suis capable de me remettre assez facilement en cause mais pour ce faire j’ai besoin de m’informer. S’informer pour faire la part des choses avec le plus d’objectivité. Ainsi…..

    Je voudrais savoir si une étude de faisabilité (technique : ressource en eau, température….) a été réalisée concernant la mise en place d’enneigeurs aux estables.
    Y a t il eu une étude concernant la rentabilité économique d’un tel projet ?
    Une étude d’impact est elle nécessaire pour ce type d’aménagement ?
    Y a t il eu une enquête auprès de la population locale sur leur avis concernant un tel projet ?
    Peut on prendre connaissance des bilans de la station de ces dernières années ?
    J’aimerais savoir dans quelle mesure les mesures de protection environnementales actuelles (site classé) peuvent constituer un frein au développement de la station.
    Le département serait il favorable pour prendre à charge la station (comme il se fait dans d’autres départements de moyenne montagne (ardèche, loire, drôme))?

    est ce que les documents dont je viens de parler, s’ils existent, pourraient être mis en ligne pour éclairer les avis des uns et des autres ?

    « De la nécessité d’implanter des enneigeurs à la station des Estables » cela pourrait être un excellent sujet de mémoire de fin d’études pour un élève en Master ou DESS Développement, Aménagement….La Communauté de Communes du Pays du Mézenc (ou autres acteur publique de développement) pourrait diffuser une offre de stage dans les universités et écoles d’ingénieurs. C’est trop tard pour cette année, mais ce pourrait être diffusé l’année prochaine (dès Novembre-décembre). C’est une idée ….

    Concernant le vote en ligne c’est là une excellente idée mais c’est un peu réducteur. Ce serait mieux si la personne qui vote pouvait s’identifier (skieur alpin, non skieur alpin, entreprise locale dont l’activité économique dépend en partie de la pratique du ski alpin (restaurateur, loueur d’équipements….), propriétaire de gîte, directeur d’une structure d’accueil touristique, habitant de la commune, habitant de la CC, habitant du département, non utilisateur de la station, utilisateur de la station sauf de l’alpin…..liste non exhaustive à peaufiner vous-même). Les résultats seraient plus riches et nuancés. Je pense aussi qu’il faut faire très attention aux résultats tout de même car ils ne reflètent que l’avis de ceux qui peuvent aller sur le web.

    Cordialement,

    Marie-Edith Sanial (ferme de Veyssier, Alambre pour skipass)

  28. 1 04 2010
    Marie-Edith SANIAL (15:13:33) :

    Ah oui je voulais donner mon avis sur cette phrase qui figure dans la présentation du débat :
    « La commune des Estables dispose-t-elle de réserves en eau suffisante sans mettre à mal l’agriculture ?  »
    L’agriculture locale ne fait pas intervenir l’irrigation (pas de culture à de telles altitudes, pas de prairies artificielles non plus). Le seul problème qui pourrait y avoir, à mon avis, serait de tarir des sources qui abreuvent le bétail dans les pâtures. Quelles sources seraient captées, à quel moment se reconstitueraient les réserves d’eau pour alimenter les enneigeurs ? Cela concernerait peu d’agriculteurs et il suffirait de s’entendre.
    Je poserais la question plutôt en ces termes :
    « La commune des Estables dispose-t-elle de réserves en eau suffisante sans mettre à mal l’alimentation en eau potable de ses habitants ?  » C’est peut être une question bête mais je n’en connais pas la réponse….alors si quelqu’un la connait.

    Ensuite je pense que le captage des sources aurait un impact certain sur la flore (et la faune inhérente à cette flore et à l’eau) situés en aval du captage. Certaines de ces espèces sont rares et protégées (la drosera et la grassette par ex nécessitent un substrat tourbeux (donc humide en permanence) que l’on retrouve le long des sources, …). Mais l’eau qui serait prélevée est elle une eau de surface ou prévoit on de prélever des eaux souterraines ?
    Me voilà lancée sur le volet environnemental, je poursuis donc. Je ne pense pas que, comme il a été évoqué dans d’autres commentaires, une eau chargée de nutriments puissent polluer les sols. L’eau qui serait captée à priori serait une eau qui viendrait du pied de l’alambre donc elle serait assez pure et même si elle était captée plus bas, elle resterait assez pure. Les éventuels nutriments superflus seraient ceux liés aux épandages de fumiers sur les parcelles agricoles situées en amont (surface d’épandage peu étendue). Et au final les enneigeurs pourraient réapporter aux terrains agricoles des éléments fertilisants emportés par ruissellement. S’il est prévu d’installer des canons à neige sur l’alambre, l’apport d’éléments fertilisants pourraient modifier la flore à moyen voire long terme, amis peu à mon avis, car ce seront jamais des eaux très chargées.
    Donc pas de gros soucis, à mon avis de ce côté là, sauf s’il est prévu d’utiliser l’eau de la gazeille en aval du village (qui elle peut être très chargée en nutriments voire polluée par d’autres substances). Mais quelles eaux véritablement serait il prévu de prélever pour alimenter la réserve d’eau des enneigeurs ? Eaux de surface, eaux souterraines. Où seraient situer les captages ?

    Toujours sur le volet environnemental pur, il peu y avoir un impact non négligeable sur la faune et flore des cours d’eau en aval des captages. Cela reste très localisé, mais cela reste tout de même.
    Je m’inquièterais plus de l’impact que pourrait avoir un prélèvement d’eau sur les variations de débit dans la gazeille et les conséquences sur les populations d’espèces aquatiques. Mais là encore il faudrait avoir plus de données, disons que je pense que la question est bonne à poser et qu’il serait bon d’avoir des données scientifiques là-dessus.
    sur ce,j’arrête là

    marie-edith sanial

  29. 31 08 2010
    Pay it Feel it - Paul B (08:23:42) :

    La planète se réchauffe, si on veut… En attendant, vu l’hiver qu’on a eu pour l’instant, on a pas à se plaindre ! La neige est au rendez-vous ! Le réchauffement nous fait peur mais nous a-t’il autant gêné que ça ? Pour les années futures je ne sais pas mais ne nous affolons pas non plus. C’est un réchauffement global. Avec un peu de chance ce sera l’inverse chez nous !!! Positivons !

  30. 27 11 2010
    lionel (11:17:47) :

    @jean

    en effet, le snowmax, n’est plus utilisé en france, donc plus d’additif chimique dans les canons à neige, mais alors pourquoi parle -t-on de neige de culture, et bien parce que l’on utilise des bactéries, à la place des additifs, pour abaisser le point de cristalisation de la neige, ce proceder permet de faire de la neige à des températures positives.
    alors additifs chimiques, bactéries, je vous laisse faire votre choix…sur ce qui pollue le plus, pour moi , c’est le skieur en lui même qui pollue….

  31. 28 11 2011
    -yves (11:16:36) :

    BONJOUR
    Je me permets de mettre mes pieds dans le plat. Evidemment que les ESTABLES doivent avoir des projets à l’opposé de BOREE sur l’autre versant qui un devenu un village contemplatif Fantôme. ( mort )
    Je vais même en faire bondir plus d’un.Il y a trois Ardèche,pire il n’y plus que la grotte chauvet.
    Je ne comprends pas cette frontière territoriale,administrative,entre l’Auvergne, Haute loire et Rhone Alpes Ardèche. ( vive l’Europe )
    Il faut même une liaison Ardèche Chalet du Cuzet vers croix de Boutières lorsque la route est fermée,exploiter la neige dans le bois sur croix de Boutières via Chaulet et là il y a un enneigement naturel de Décembre à avril profitable aux Estables et à l’Ardèche.
    Bien sûr que serai un domaine débutant pour les familles,plein Nord dans les bois pour les smicars qui ont aussi le droit d’avoir des loisirs eux.
    Toute l’Ardèche et Rhone Alpes irai prendre l’air sur ce merveilleux territoire,en attendant ils vont de plus en plus à Font d’Urle dans la Drôme identique référence aux Estables.Je ski encore à soixante ans et j’ai appris à skier à l’âge de 7ans à Borée à une époque ou les gens ne se prennaient pas la tête c’est bien pour çà qu’on n’avance pas aujourd’hui.La nature nous pouvons la protéger d’une autre manière sans faire d’excès certainnement plus raisonnable.
    Ouf je me suis laché mais je rêrve,Bravo les Estables.

  32. 29 11 2011
    -yves (08:26:57) :

    BONJOUR
    Si BOREE est mort,le village des ESTABLES qui est le seul RESISTANT du plateau peu éviter ce MALHEUR il est encore temps à condition d’avoir de l’ambition.
    Oui il faut travailler avec les éléments naturels et avec les autres.
    L’exemple vient d’ailleurs,Font D’Urle chaud clapier et col du ROUSSET dans la Drôme forfait unique plus navettes,distance entre deux au moins 20kms. Matin d’un côté aprés-midi de l’autre.
    Croix de Boutières Alt 1500m Alambre à 2Kms navette traineau par le haut ?…… ou la route pied de nez à AVORIAZ ( sans béton )
    Bétonnage de la croix de Boutières.UNE salle hors sac murs pierres toit de lauzes ou végétal en tout et pour tout.
    En attendant je vois les meileurs skieurs des estables sauter les rochers des CUZETS impressionnants.
    Cordialement ce n’est qu’un rêve.

  33. 24 12 2011
    Robert (09:13:30) :

    D’un point de vue économique non viable, une folie à 6 ou 10 chiffres.
    Déjà des stations des alpes ont des difficultés, alors…
    Par contre skieur de fonds, j’apprécie le travail fait depuis quelques années.
    Le pays ne peut rester un désert que l’on découvre 4 à 7 jrs par an. Oui pour l’ouverture familiale, sportive, oui pour la randonnée, le vélo, le snow kite juste un constat.
    Trouver de nouveaux déboucher regardons ce qui se fait ds les autres massifs prenons les bons exemples.
    Oui, cela aura un coût mais pas une montagne d’or ou d’euro. Cordialement

  34. 1 02 2012
    Basile (09:01:07) :

    Je vais bientôt partir skier à Beauzon, car là bas il y a des canons à neige et il démarre la neige de culture ! Je trouve dommage de devoir me faire plus d’une heure de route pour faire de la déscente alors qu’on a une si belle station de ski de déscente avec des remontées maintenant aux normes, un acceuil tout neuf… Quant on commence à investir il faut aller jusqu’au bout, investir dans des remontées qui ne fonctionnent pas c’est du n’importe quoi ! Sinon on investit pas du tout, surtout quant on parle en milliers d’euro.
    A méditer par les décisionnaires.
    Un habitant de Laussonne.

  35. 16 02 2012
    yves (17:55:40) :

    Bonjour
    OUF !……. il fait meilleur pour les ESTABLES excellente météo l’alpin TOURNE,le fond se débrouille bien.
    Combien de candidats réchauffeurs de la planète pour coucher à la cime du MEZENC superbe en raquettes.
    Il faut continuer,surtout ne pas baisser les bras,le temps fera son oeuvre,patiente,un ancien !….
    Vive les ESTABLES.

  36. 9 03 2012
    hl (21:14:16) :

    Salut tout le monde je viens donc parler des Estables.
    l’installation des canons serait une très bonne idée, cela permettra de lancer la station le plus tôt possible (dès noël). Et si on regarde bien les températures, elles sont suffisamment froides pour permettre à la neige de tenir longtemps( les saisons 2009 et 2010 ont été excellentes la neige est tombée dès décembre et elle est restée jusqu’en mars).
    Le seul bémol est le lancement (la neige ne s’accumule pas assez) et les près du bas appartiennent à des particuliers (peu poser un problème pour l’installation de canons.
    Et puis quel est ce problème des ressources en eau, puisque l’eau ne se perd pas. Elle est simplement remise en amont pour ensuite retourner dans les rivières en été.
    Ces canons seraient simplement une aide, nous avons le meilleur enneigement du massif central.
    Et lorsque que la station est ouverte toute la saison il n’y a aucun déficit.
    Et puis le seul canon à neige de Haute-Loire est à Yssingeaux chez un particulier qui a fait une piste chez lui d’après l’Eveil( 700 euro le canon d’occasion, quoi de mieux ?!!).
    Comparez un peu le problème avec l’Ardèche, la croix de Bauzon est à une altitude bien inférieure à celle des Estables. la station est toujours ouverte en ce moment, simplement grâce aux canons !!
    De plus qui voudrait d’un deuxième Cuzet ici (le vieux téléski sur la commune de borée), tout comme les stations de saint Heulalie-le-Gerbier ou de l’Areilladou en Ardèche qui ont fermées leurs pistes ces dernières années.

  37. 28 04 2012
    beats by dre (11:04:52) :

    merci pour l’info, j’apprecie

  38. 1 12 2012
    tallaron yves (08:44:15) :

    Bonjour
    Laissons faire dame nature,le temps fera son oeuvre la neige des avents tiendra longtemps.
    C’est pas beau la neige au Estables le 1er décembre ?…..
    Surtout ne baissez pas les bras.
    Vous êtes partis pour une belle hivernale.
    Mes raquettes sont prêtes,mes skis ont les fourmis.
    Très cordialement.

  39. 17 11 2013
    B Jeremy (08:42:21) :

    Bonjour

    Le faite de mettre des Canons à neige est bien mais maintenant il faudrait arriver à garder la neige fabriqué. Dans un premier temps il faudrait déjà travailler la couche de neige qu’il vient de tomber pour arriver à une faire une sous couche, c’est la plus importante. Que ce soit dans les Alpes, les Pyrénées, dans le massif central, les Vosges ou le Jura, ils ont déjà commencé à damer cette couche de 10 à 15 cm qu’il est tombé. A croire que aux Estables, on y comprend rien à la neige ou plutot on ne sait pas travailler la neige ou alors que certains veulent tranquillement rester au chaud chez eux au lieu de commencer à assurer une saison qui s’annonce plutot de bonne augure. Avis à bon entendeur.

  40. 8 02 2014
    yves (08:45:23) :

    Bonjour à tous les amateurs de sport d’hiver.
    Première année avec les canons à neige et une météo capricieuse en janvier.
    Pourrait-on avoir une évaluation par rapport aux autres années.
    Enneigement et statistiques économiques moyenne et fin de saison si possible pour l’hiver 2013 – 2014 ?…..
    Juste pour confirmer que nous sommes bien dans le vrai.
    Un passionné et défenseur du ski au MEZENC.

Laisser un commentaire




gogo |
fuller47 |
Vendre à tout prix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Creavie
| Histoires d'Abzac
| Dragon Ball Ultimate